Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Poètes des îles de la lune
  • Poètes des îles de la lune
  • : Blog destiné à faire connaitre les œuvres artistiques et poétiques des îles de la lune ''Comores ''
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 12:04

Lauréat du prix RFI 2011, Sia Tolno séjourne dans notre pays depuis Mardi après midi. Hier Mercredi 4 avril,  le stade de Basket balle de l’Alliance Franco comorienne de Moroni a été bercée par la mélodie de cette diva de la musique africaine, et dont certaines critiques de la musique négro-africaine n’hésitent pas de qualifier de nouvelle ‘’Makeba’’.  Née le 21 Février 1975dans un environnement  difficile et violent à Guéckédou, localité guinéenne  situé à la frontière de la Sierra Leone et du Libéria. Sia Tolno est fille de la soul et de la  chanson française.

‘’Vous avez un pays formidable, je suis séduite par la tranquillité et la paix que j’ai découvert ici, j’ai visité la ville dès mon arrivée et j’ai apprécié l’accueil des comoriens. C’est le onzième pays que je visite sur une vingtaine figurant sur mon programme.’’  S’est confiée la chanteuse à La Gazette des Comores, quelques heures avant de monter sur scène.

C’est une femme modeste et souriante qui a accueilli le public venu nombreux à son concert, tenu à l’extérieur de l’Alliance Franco comorienne de Moroni hier soir. Son répertoire reflète son tempérament de femme engagée contre les maux sociaux que sont la violence, les instabilités politiques sous toutes leurs formes, et la guerre civile.

Connu pour  ses talents vocaux  exceptionnels,  la critique mélomane n’a pas hésité à la qualifié de digne héritière de  Miriam Makeba, pendant que les plus sentimentaux retrouve en elle la voix d’une ‘’Ummu Kulthum’’ à l’Africaine pour la sincérité de son message, la douceur de ses mots, le sens de la dignité qu’elle véhicule et l’amour envers autrui, c’est par ailleurs ainsi que sa force vocale n'est pas sans rappeler Angélique Kidjo ou Tina Turner ; quand bien même, elle nous affirme  vouloir  tracer sa propre voie et rester elle même.

Ses compositions qu’elle s’exprime en africaine dans les dialectes (kissi, mendi, soussou), ou en anglais quand ce n’est pas plutôt en français tout cours ; laisse apparaitre le sentiment d’une femme qui mène un plaidoyer en faveur des grandes causes que sont la  promotion de l’égalité de chance en Afrique, la lutte contre la maltraitance de l’enfance.

Après avoir commencé  sa carrière dans les cabarets et les maquis (bars africains), cette informaticienne de formation, a eu entre autre références, Miriam Makeba , Edith Piaf et Nina Simone.C’est ainsi qu’au cours de ses nombreux concerts elle reprend notamment Piaf et Nina Simone. Elle s’est vu remarqué par Pierre Akendengué, qui l’a fait découvrir, avant de faire  ses premiers pas sur la scène internationale, à commencer par la France en compagnie de Cesaria Evora.  

Auteur, compositrice et interprète, Sia Tolno a sur son répertoire deux albums essentiels, dont : ‘’Eh sanga’’ son premier enregistrement datant de 2009,  sera récompensée par le Djembé d'or de la meilleures voix féminine, grâce au timbre puissant et brûlant que la chanteuse s'est forgée. Quand à  ‘’My life’’. C’est justement ce dernier album qui justifie et résume  le mieux la vie et l’engagement mené par cette artiste à la sincérité radicale. Cependant, son notoriété elle l’aura acquise aussi grâce à sa belle prestation scénique comme le publique de l’A.F.C a eu à le constaté hier soir ;  et rien d’étonnant si la critique fait de     Sia Tolno  l'une des révélations world de l’année 2012.

L’Artiste quittera les Comores dès mardi matin à 10heures pour poursuivre sa pérégrination musicale vers les neuf autres pays de sa visite

                                                                                                                                                                   HALED A BOINA

                                                                                                                      La Gazette des Comores

Partager cet article

Repost 0
Published by MAB Elhad - dans Divers culturels
commenter cet article

commentaires