Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Poètes des îles de la lune
  • Poètes des îles de la lune
  • : Blog destiné à faire connaitre les œuvres artistiques et poétiques des îles de la lune ''Comores ''
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:31

Expo Udar médiathèque F.Mitterant , pdte de l'Udar et inLe Festival d’Art Contemporain des Comores se concrétise

               

Lundi dernier le Restaurant ‘’Le Sélecte’’ a abrité une rencontre entre l’Avocate Fatima  Ousseni, les partenaires du Festival d’Art contemporaines des Comores et certains mécènes pour faire le point sur la réalisation du 1er Festival d’Art contemporain des Comores. Pas moins d’une vingtaines de personnes sensées accompagner la concrétisation de cette manifestation étaient attendues à cette rencontre, qui a vu la participation de différents acteurs impliqués dans son organisation.  Des actionnaires et mécènes convaincus de l’intérêt d’une telle manifestation ont répondu favorablement et ont témoigné de leur volonté de soutenir financièrement cette manifestation de renommée internationale.

Des artistes et structures  venus constater l’état d’avancement des préparatifs

Du 12 au 17 juin 2012 les Comores auront l’honneur d’organiser  le 1er Festival International d’Art Contemporain des Comores. Une manifestation Placée sous le haut patronage du Ministère de l’Education Nationale de la Recherche, de la Culture et des Arts. Parrainée par l’artiste de renommée internationale Ousmane SOW, cette manifestation, la première du genre dans la région de  l’Océan Indien, verra la participation d’une cinquantaine d’artistes de renommée internationale, venant de différentes horizons allant de l’Océan Indien, à l’Afrique ; mais aussi de l’Europe et de l’Australie d’une part ainsi que   les milieux artistiques comoriennes, notamment les artistes plasticiens, les artistes calligraphes et les photographes. De même certaines écoles telles que ceux de Mayotte et l’Ecole Abdoulhamid présenteront leurs travaux artistiques au cours de cette manifestation qui occupera tous les espaces socioculturelles de la capitale des îles Comores. C’est ainsi que certains artistes et structures partenaires tels que la structures LERKA de l’île de La Réunions ou des artistes sensé organiser des ateliers avec les milieux scolaires, sont de passage dans notre pays pour constater l’état d’avancement des préparatifs. De même une commission scientifique sous la direction de Mr Damir Ben Ali avec l’implication du  CNDRS, l’Université des Comores, mais aussi des associations tels que Calcamar, Simbo Art…, ainsi que la participation  de certains écoles et universités privées, va développer des travaux de recherches et de valorisations de la scène artistique comorienne.

  

Regain d’espoir de la scène socioculturelle


Il aura fallu l’art de la plaidoirie de cette avocate de talent, et collectionneuse elle-même de tableaux d’art, pour convaincre la plupart des artistes, puis gagner la confiance des autorités comoriennes, dans un pays où la littérature et l’art ont toujours constitué le dernier souci de la scène politique.

Plasticien et enseignant en Art Plastiques à Mayotte,  Denis Balthazar porteur de ce projet, n’est pas un inconnu des îles de la lune, après sa première exposition sur les naufragés du bras de mer de Mayotte qui s’est tenu il y a deux ans au Palais du peuple des Comores. Quant à la coordination locale de cette manifestation, elle a été confié à la Galerie Cad’ Art de Mme Hissani G à Hadoudja. 

La remise des clefs du Centre artistique et littéraire de la mini zone industrielle de Mavouna par le Ministre de l’Education Mohamed Ismael et le soutien conséquent que son département ministériel entend apporter à l’organisation de ce premier festival d’art, fait renaitre l’espoir à la scène Socioculturelle qui pressent à travers de ces deux actions un regain d’intérêt du gouvernement  Iklilou Dhoinine à l’endroit de la chose culturelle pour le sortir de ce statut d’enfant pauvre de la nation.

                                                                                                                     HALED A BOINA

                                                                                                                La Gazette des Comores

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires