Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Poètes des îles de la lune
  • Poètes des îles de la lune
  • : Blog destiné à faire connaitre les œuvres artistiques et poétiques des îles de la lune ''Comores ''
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 12:53
Hommage à Fundi Abdalla Youssouf Le hall de l’Alliance franco comorienne de Moroni est bien garni depuis  le début de ce mois de décembre. L’événement n’est pas passé inaperçu pour les adhérents de l’institution et a même eu le privilège d’accueillir lors du vernissage le Président de la république et des diplomates accrédités dans notre pays. 

 

Placé sous le haut patronage du Commissariat national à la culture, l’exposition a eu le concours de la mairie de Moroni et de l’Alliance franco comorienne. Sa particularité fut de rendre un hommage mérité aux premiers initiateurs de l’art de la calligraphie que sont entre autres Fundi Abdallah Youssouf originaire de Moroni.

 

            ‘’Calcamart’’ un nouveau né dans le paysage artistique à l’instar d’autres organisations artistiques de la place révèle à travers cette exposition des talents cachés dans l’art du dessein et de l’écriture ‘’impressive’’.

 

            Avec plus de 30 tableaux travaillés tantôt à la toile, au bois, ou par la photographie, et d’autres par des collections, le visiteur se sent parfois perplexes pour interjeter des émotions à travers un couché de soleil prédisant le cycle du temps qui file, ou la révolte pour la liberté d’expression et plus loin de la passion de l’artiste à partager d’autres cultures ou des sentiments d’un mariage de civilisation.

 

            Ceci étant bien justifié par les styles d’écriture employés en caractère latin, arabe et chinois. D’où le cris de l’écriture lancé par des jeunes comoriens réunis par la passion partagée de la calligraphie dont Mohamed Ambidi, Said Omar Said Athoumani, Abdoul Hakim Moindjié et le ‘’gendarme poète’’ Mab - Elhad qu’on ne présente plus.

 

            Tout un chacun se dit inspiré de l’écriture pour donner une certaine valeur interprétative. Pour ne citer que Ambidi, qui a décroché le 2ème prix du 4ème Festival de dessein des  États Arabes à Sarja en 1999, il définit l’art de l’écriture comme étant ‘’ l’expression de la beauté par la perspective autographique ou graphologique.’’

 

            Invité par les organisateurs lors du vernissage, le Président Sambi a pris la parole et dit en substance : « Je voudrais féliciter nos artistes pour la qualité de l’ensemble des œuvres présentées. Il est satisfaisant et encourageant de découvrir que ce ne sont pas des artistes qui nous viennent de l’extérieur, pour nous présenter une telle merveille, mais bien des jeunes autodidactes qui ont su aller jusqu’au bout de leurs ambitions. Ce que je dirai à cette jeunesse venue admirer l’exposition, c’est tout simplement qu’il ne suffit pas d’admirer. Il serait mieux de s’en approprier et se mettre à l’œuvre en suivant l’exemple de nos quatre artistes talentueux ici présent. Je tiens tout simplement à les encourager ».

 

            En signe d’encouragement, le Président Sambi acquerra un tableau intitulé ‘’Bismillah’’ avec une calligraphie d’oiseau  dont, une autruche sur une plage.

 

                                                                                                                      A.Nabahane

Partager cet article

Repost 0
Published by A.Nabahane de La Gazette des Comores - dans Calligraphie
commenter cet article

commentaires

Abdou Djohar 05/12/2009 13:07



Cher Mahab,

Juste un mot pour vous assurer que je suis content de la façon dont vous parcourez le monde pour l'épanouissement de la poésie comorienne d'expression française. Effectivement, ces
marathons poétiques n'est pas une exception mais une recette promouvant bel et bien notre jeune littérature. Je salue donc cette volonté considérable née d'un travail intellectuellement
inestimable.

Abdou Djohar



MAB Elhad 20/07/2010 13:09



Merci cher Écrivain, j'ai pris note et acte de tes appréciation. Je suis très honoré d'une telle appréciation venant d'un homme de lettres comme toi. Cela réconforte  d'autant plus
que ce que tu dis, est confirmé  par l'invitation dont j'ai eu l'honneur de bénéficier actuellement émanant de l' Euro-poésie (membre de l'Union des poètes Francophones) qui vient
de me nommer délegué de cette structure aux Comores. C'est ainsi que du 1er au 28 juillet je me retrouve à Paris.


Je tiens par ailleurs à te dire que:


La façon dont la journée Mbayé Trambwe s'est déroulé ne m'a pas plus du tout. Je salue les efforts consenties par les organisateurs; mais le Washili comme la plus part des poètes comoriens
ont répondu m'emmène à relever  le défis d'organiser le deuxième festival comorien en son honneur.


Pour se faire, j'envisage de créer au  foyer du CASM, dans un premier temps la ''Maison de la Poésie Internationale des Comores'' afin de pouvoir mettre le projet du festival sur le
rail   


J'ose esperer pouvoir bénéficier du soutien de tout un chacun dans ce projet de grand envergure.


Poétiquement votre 



Commissaire Kader 26/12/2008 12:22

Cher frère,collègue, et beau-frère.Juste pour te féliciter encore une fois pour ton courage et ton savoir faire. Madame et moi avons bien apprecié cette présentation. Nous prions à Dieu pour que tu puisses aller de l'avant. Ci-jointes qlq photos. Merci. Kader

Ahmed Abdallah 26/12/2008 12:18

Mon Cher Frère Mab Elhad, Je voulais tout simplement vous féliciter tous pour la réussite de votre vernissage et pour avoir réussi à faire déplacer même le Chef de l'état et certains de ses Ministres.En tout cas ce sont des initiatives à encourager. Fraternellement Ahmed Abdallah

Rahimat 26/12/2008 12:14

merci et félicitations pour cet hommage a une personne qui l'a bien mérité car transmettre le savoir n'est pas donne a tout le monde bon courage rahimat En date de : Ven 19.12.08