Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Poètes des îles de la lune
  • Poètes des îles de la lune
  • : Blog destiné à faire connaitre les œuvres artistiques et poétiques des îles de la lune ''Comores ''
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 11:13

Pour une poésie qui ose dire son NON ! (5)

http://www.comores-online.com/mwezinet/poesie

Ye dje pouet pouets,

Son excellentissime moi, ss, sans complexe, revient vous faire iech avec mes histoires de poésie décadente, impulsive et hautement inutile mais sans doute nouvelle et engagée dans la destruction de la tradition coloniale. (Bon ! ça va ! ! ! !).

Kwa ? Tschhhhhhhhhschhhhhhhh!

Hayizo, nous continuons la promenade dans l’archipel de la désolation : Vous vous rappelez que nous avons abandonné un vieux mohélien dans la pénombre d’une case où un Sukurubu vacillait sous la naissance d’une nuit fraîche???? Il disait la reine djumbe fatuma étranglée d’amour par Lambert l’aboyeur, mangeur d’Ilali…..

Mpavandzi Gupango Pandzi (suite)

Extraits :

" … Deux jours durant en son alcôve, la reine recluse, priait le bon Dieu, pour reconstituer le sang volé, violé, étiolé en gouttes rouges sur des draps de soie importés de Brive-La-Gaillarde.Qu’Il pardonne ces instants de frayeur et d’extase dans les bras de Lambert le Hobereau, bourreau des cœurs des jeunes filles arables. Paraît qu’elle jeûna 2 jours durant, sans jus de goyave jaune soleil, sans thé à la cardamome, cayi (tchayi) des puissants et malabars de Goa.2 jours à sentir monter le crépuscule d’une pression entre l’histoire et son corps d’ébène attentive. Puis, elle renonça et s’ donna à nouveau et les chiens aboyaient , dans leurs gueules, le pavois BBR (bleu blanc rouge) recouvrant la gadoue et les girofliers à perte de vue.

La reine dit-on s’est rendue à l’ennemi sans combattre. La reine repue sous ses froufrous rances oublie l’île qui s’enlise dans la vase coloniale. C’est ainsi que l’ colon pénétra plus loin à l’intérieur des hautes terres….

Des hautes terres de Mwali, les mornes semblent des seins de femmes. Certains brûlent en terrasse, se coiffent de cocotiers, d’autres dévalent, s’entrelacent, s’embrassent, s’enlacent et d’un fiévreux baiser, n’en font qu’un.

Aspérités d’une île !

Mwali !

Des hautes de Mwali, la mer fait place à un horizon rouge sang constellé d’étoiles curieuses. Un feu d’artifice, se noyant dans l’eau et des sentinelles du voyage découvrant le chemin à faire. Je prends la mer, du point zéro de kapve hwani !

A chaque ondine bue par la Galawa, mourait une étoile et chaque étoile derrière moi, me rapproche du même ciel, le Nord , et ,on sait les étoile mourir en beauté.Ca fait des étincelles wanyawe !

Où suis-je ?

Là-bas !

Je suis là-bas !

Ngazidja !

Tsasi !

Ridja !

Kwezi !

Le feu que je vois est un souffle de Bazooka aux nuances du coup d’état ".

Nkodo bo nkodo !

Pause caca, les gars ! Notre voyageur dégoûté est en train de creuser un trou pour ses besoins, caché dans l’anse de l’île "Trou du prophète"

La suite ?Bientôt !

Quant à moi, ss, je suis condamné à l’ombre des morts regrettées et avant que le jour ne se lève, je file dans ma case d’ossements.

Vive le Rwanda !

SS

kato wrote:

Salut les gars et les filles (quand même !)

Résurrection :Sadani 1, scène tombale

Vous en faites pas , compañeros, je suis toujours mort, depuis " Mpvandzi gupango pandzi ".Je le sais. But, c’est bizarre !Il y a trop de noir dans ma nouvelle case. C’est pourquoi que je suis venu vous le dire sur bangwe-comores :La mort est inacceptable ! Puis, j’ai oublié de vous préciser (c’est ça), qu’y a des gonzes qui m’ manquent :Y sont comme morts, pourtant y sont pas au- champ- des- troncs avec moi ! Vous voulez savoir qui ?

Zarane Blère, Zarouki Bouchrane et Swadicki. Putain qu’y me manquent ! ! !So, décidé, j’ vais vous les chercher.

Merde, !Trop de terre. Je suis dans ma tombe.

 

Sadani 2, scène d’évasion

Hop !Je me dépoile et secoue la poussière. Je me lève et me cogne le plancher des cabris. Je récite Ash-had anla illaha illallah wa ashad anna…….(zut alors ! y a du vieux bois qui craque). Je perce la terre et me voilà parmi Vous !

Yyyyyyyes !

Sadani 3, présentation

Comme j’ai pas beaucoup de temps avant le lever du jour, les morts ont peur du soleil (les morts sont des vampires décharnés…..Hin Hin hin….grrrrrrrr), j’ vais vous ramener, Zarane, par exemple, un gros naze de sang et de connerie. Au moins, on s’ marre avec lui. A moins qu’il ait terminé son livre (ha ha ha !) et qu’ y soit à la correction (ha ha ha ) et qu’y dise qu’il a pas le temps …..(ha ha ha !). Ou swadicki, pour qu’il casse du sucre sur le dos de ceux qui nous brisent les os (pour pas dire un gros mot-" les noix ").Pardon !

Quant à Zarouki, depuis qu’il s’est multiplié (comment ?) , et qu ‘y s’appelle Zarouki 2 , il essaie de se désabonner (mourir) tous les jours (hi hi hi).Je lui réserve un particulier sort à celui-là.

J’ peux dire une autre connerie ?

" Faut virer les cons solennels en BMW noire et les casseurs d’ambiance en turban des bangwe "…en remplacement, Zarouki, Swadicki , Zarane et mimi , ss, serpent à sonnettes et cadavré en rébellion.

Interlude de déconnade , scène finale

Une petite charade les mecs…..j’ai envie de rigoler vraiment.

Un colonel con de la coloniale

C’est mon premier

Mon deuxième

Est un couard

Mon troisième

Est un coup d’état

Mon tout est Tout et son contraire

Qui suis-je ?

Allez savoir….sous les alizés ! ! ! !

La prochaine fois on sortira la grosse artillerie, sisters And brothers !

Cia ciao les vivants!

ss

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires