Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Poètes des îles de la lune
  • Poètes des îles de la lune
  • : Blog destiné à faire connaitre les œuvres artistiques et poétiques des îles de la lune ''Comores ''
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 23:33



( commander) Moroni, cet exil
poésie: Moroni, cet exil
paul dakeyo
Cameroun
Moroni, cet exil de Paul Dakeyo est la troisième partie de la trilogie commencée en 1989 avec La femme où j’ai mal (2). À cette époque, le poète rompait, semble-t-il, avec une « poésie de l’engagement » qu’il avait longtemps portée à bout de bras, depuis 1973. En 1994, avec Les ombres de la nuit (3), il poursuivait ses voyages pluriels en empruntant d’autres géographies intérieures, où la vie quotidienne affleure à chaque mot, où l’engagement prend d’autres directions : le poète s’engage d’abord là où la vie immédiate est en danger, là où les liens familiaux s’effilochent, où des filets se tissent pour tuer tous les grands rêves et empêcher, ainsi, « le bonheur de respirer ». Le chant du poète atteignait donc des sonorités claires, et les éléments cosmiques en fusion coulaient, laves volcaniques, les uns au cœur des autres (...) Pour oublier les blessures de l’hiver Et regarder en face ma propre histoire Et tu écriras enfin sur mon corps avec tes seins las des ombres de la nuit (4) Dans Moroni, cet exil, un autre palier du chant « volcan » a fait son apparition parmi les strates de mots tourbillons, se répondant en écho, comme pour libérer le plein d’angoisse qui pèse lourd sur le cœur d’un père, sur la peau – noire – parmi les potins de « Babylone », la ville du mal, capitale de la République aux lois à plusieurs vitesses. Le poète ne passe plus par quatre chemins pour dire les ignominies d’un monde social et son organisation judiciaire qui le traquent, le jettent en prison et le contraignent à l’exil. La poésie s’empare de l’histoire personnelle, l’élargit à celle du groupe dont la cause n’est jamais gagnée d’avance. Moroni devient alors le lieu d’accueil, l’île hospitalière aux souvenirs d’où émergent ces images apaisantes : celles d’un père parmi ses enfants, (...) Moroni, cet exil est ce poème-réalité qui dit, sans détour, le dur voyage de la vie et de la mort, de la renaissance. Extrait d'un article de Tanela Boni in Africultures du 2/08/05



Prix : 15 € (10000 Franc cfa)
ISBN : 2-912724-10-4
Format : 13,5 x 21,5
Nombre de pages : 128 pages
Type de reliure : cousu-collé
Maison d'édition : Silex / Nouvelles du Sud
2003

Partager cet article

Repost 0
Published by http://www.edpanafrika.com/catalogue - dans Poètes d'ici & d'ailleurs
commenter cet article

commentaires